En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookie.
J'accepte.En savoir plus, paramétrer et ou s'opposer à ces cookies.

Droit des technologies & systèmes d’information

L'édito
Reconnaissance faciale
L’enfer est pavé de bonnes intentions. IBM voulait éviter les biais racistes et sexistes de sa technologie de reconnaissance. Les premières bases de données utilisées par les IA étaient en effet composées d’une majorité de visages blancs. Pour avoir une base de données représentative de la réalité sociale, les chercheurs d’IBM se sont donc procurés la base Creative Commons YFCC-100M, compilée par Yahoo ! pour ses propres recherches, issue du site de partage de photos Flickr. 100 millions d’images ont été isolées, recadrées et analysées par IBM. Mais le géant de l’IA a oublié un détail : le droit à la vie privée des personnes figurant sur les photos qui ont servi d’entraînement. Créé en 2002 et racheté en 2005 par Yahoo, Flickr.com contient près de six milliards de clichés. Les photographes, amateurs ou (...) 
L'invité du mois
Nathalie Dreyfus : nom de domaine, un actif et des risques
Le nom de domaine continue de représenter un actif immatériel important de l’entreprise, bien qu’on accède de plus en plus aux sites via les moteurs de recherche ou les réseaux sociaux. Il est devenu presqu’aussi important qu’une marque. Il représente aussi un risque, un facteur de vulnérabilité pour les entreprises. Les cybermenaces sont plus nombreuses et plus complexes comme la poursuite des réservataires. Plus que jamais, une surveillance s’impose avec la mise en place d’une cartographie des risques et une stratégie de défense.  
L'article à la une
Marc Lempérière : les transferts de données vers le Royaume-Uni après le Brexit
A l’heure où nous écrivons ces lignes, la date et même la réalité du Brexit demeurent incertaines. Cependant, si le Brexit a lieu, que ce soit un soft Brexit, où le « deal » négocié entre Theresa May et l’Union européenne est finalement approuvé par le Parlement britannique, ou un hard Brexit, par lequel le Royaume-Uni quitte purement et simplement l’Union européenne sans accord, les conséquences du changement de statut du Royaume-Uni, de pays membre de l’Union européenne à pays tiers seront réelles pour les flux de données qui ont lieu quotidiennement entre l’Union européenne et la Grande-Bretagne. Les (...)