Marie Pisan : IGN, la gratuité des données en question

Suite à un référé de la Cour des comptes révélant les difficultés que posent l’open data à trois grands producteurs de données publiques, l’IGN, MétéoFrance et le Cerema, Edouard Philippe a demandé à l’Inspection générale des finances de dresser un bilan de l’open data. Sans attendre ses conclusions, il a annoncé la gratuité totale de la mise à disposition des données publiques dès 2022. Comme l’indique Marie Pisan, responsable juridique de l’IGN, la donnée géographique est une donnée stratégique pour le secteur public comme pour le secteur privé. Mais, de plus en plus technologique, elle coûte cher à produire. Aujourd’hui, les ressources propres des producteurs de données tel que l’IGN sont atteintes par la gratuité alors que les subventions restent inchangées. Avec le régime de gratuité total non compensé par des aides publiques, comment continuer à produire des données de référence ?

Nathalie Dreyfus : nom de domaine, un actif et des risques

Le nom de domaine continue de représenter un actif immatériel important de l’entreprise, bien qu’on accède de plus en plus aux sites via les moteurs de recherche ou les réseaux sociaux. Il est devenu presqu’aussi important qu’une marque. Il représente (...)

Lire la suite

Nathalie Dreyfus : nom de domaine, un actif et des risques

Le nom de domaine continue de représenter un actif immatériel important de l’entreprise, bien qu’on accède de plus en plus aux sites via les moteurs de recherche ou les réseaux sociaux. Il est devenu presqu’aussi important qu’une marque. Il représente (...)

Lire la suite

Benjamin Jean : Les logiciels libres, un modèle mature

Les logiciels libres constituent désormais un modèle stable et standardisé qui continue cependant d’évoluer notamment avec le SaaS. Beanjamin Jean, juriste spécialisé en gestion de la propriété intellectuelle dans le cadre de modèles ouverts, évoque pour (...)

Lire la suite

François Pellegrini : Résister à la gouvernance algorithmique

Les traitements algorithmiques s’imposent peu à peu dans les relations sociales et économiques. Le RGPD a d’ailleurs pris acte de la numérisation de la société, aussi dans l’intérêt des personnes. Du fait de leur efficacité et de leur rapidité, ces (...)

Lire la suite

Mathieu Fontaine : Anticiper sa survie numérique au-delà de sa mort

La loi Lemaire avait prévu des dispositions pour gérer les données personnelles au décès de la personne concernée. Mais faute de décret d’application, le système n’a pas pu être mis en place. Les géants du numérique ont cependant profité de cette ébauche (...)

Lire la suite

Toutes les interviews

1 | 2 | 3 | 4 | 5